Numéro régional IVG Contraception

Parlons

mariage forcé

Le mariage forcé, organisé par les familles, est le fait de marier une personne contre sa volonté et sans son consentement.
Le refus d’un mariage forcé est une décision difficile à prendre qui peut conduire à une rupture familiale. Chaque situation est particulière : malgré sa souffrance, la personne peut être tiraillée entre ses souhaits de vie et la dépendance affective, morale ou financière vis-à-vis de sa famille. Quand le dialogue et l’exposé de son ressenti sur cette union imposée n’aboutissent pas, il est possible de trouver de l’aide dans son entourage, auprès de professionnel-le-s ou d’associations qui chercheront avec la personne une solution adaptée.

Mariage arrangé ou mariage forcé ? Dans les deux cas, d’autres personnes que les époux et épouse interviennent dans la décision. Mais dans un cas, le principe de l’union est accepté, dans l’autre non. Jusque dans les années 50, les mariages arrangés étaient très souvent de règle pour rester dans un même milieu social, sécuriser le patrimoine ou réparer des « fautes » (grossesse illégitime, homosexualité). Puis, les mariages d’amour sont devenus une aspiration majoritaire en vue d’une meilleure vie affective et sexuelle.

Dans un mariage forcé, il n’y a pas de consentement : l’union est contrainte, par tous les moyens (chantage, menace, séquestration, retrait des papiers d’identité...). Si le mariage est consommé, il peut s’ensuivre rupture de la vie sociale, arrêt des études, du travail, violences morales ou physiques, viols, grossesses non désirées...

En France, le mariage civil n’est pas autorisé avant 18 ans (légalement, le mariage religieux ne peut pas être célébré avant le mariage civil).
Le refus d’un mariage forcé est une décision difficile à prendre qui peut conduire à une rupture familiale. Chaque situation est particulière : malgré sa souffrance, la personne peut être tiraillée entre ses souhaits de vie et la dépendance affective, morale ou financière vis-à-vis de sa famille. Quand le dialogue et l’exposé de son ressenti sur cette union imposée n’aboutissent pas, il est possible de trouver de l’aide dans son entourage, auprès de professionnel-le-s ou d’associations qui chercheront avec la personne une solution adaptée.

En savoir plus :
http://www.mariageforce.fr/
http://www.association-voixdefemmes.fr