Numéro régional IVG Contraception

Parlons

idées fausses

En matière de contraception, beaucoup de contre-vérités peuvent être entendues et véhiculées par des ami-e-s, la famille et même parfois par certains professionnels de santé.
Voici quelques exemples d’idées fausses sur la contraception :

  • La pilule du lendemain peut être dangereuse si on la prend plusieurs fois. C’est faux !
  • Il faut voir un médecin gynécologue qui va faire un examen gynécologique pour avoir une prescription de pilule. Non, un examen gynécologique n’est pas nécessaire.
  • Quand on prend la pilule, il faut l’arrêter de temps en temps pour faire reposer son corps. Faux, c’est inutile et c’est le meilleur moyen de se retrouver enceinte !
  • On ne peut pas mettre un stérilet si on n’a jamais eu d’enfant. Mais oui on peut !
  • Tout le temps où on allaite, on ne peut pas être enceinte. Hélas, si !
  • La pilule peut rendre stérile. Faux.
  • La pilule fait grossir. Pas du tout, c’est un effet secondaire rare.

Il peut être parfois difficile de trouver des réponses fiables aux questions que vous vous posez. Cependant, voici des réponses conformes à l’état des connaissances scientifiques actuelles : "non, il n’est pas dangereux de se faire poser un DIU quand on n’a pas d’enfant" ; conformes à la législation : "oui, vous avez le droit d’obtenir une ligature des trompes, quel que soit le nombre d’enfants que vous avez eus" ; validées par des études internationales de grande envergure : "oui, on peut prendre la pilule en continu".

Il existe d’excellents sites spécialisés dans la contraception ; vous pouvez aussi appeler le numéro vert 0800 105 105, consulter un-e professionnel-le de santé ou un centre de planning familial.