Numéro régional IVG Contraception

Parlons

violences et abus

Psychologique, économique, verbale, physique ou sexuelle... la violence peut revêtir diverses formes. Il peut être très difficile d’en parler, par crainte de n’être pas cru-e ou encore par le sentiment d’avoir une part de responsabilité dans ce qui est arrivé. Cependant, parler et être entendu-e peut aider à sortir d’une situation douloureuse : des structures et des dispositifs existent pour soutenir et accompagner les victimes.

Comme dans les autres rapports sociaux, on retrouve des rapports de force et des inégalités, des situations de dépendance et de violences dans la vie affective et sexuelle. Ces violences sont souvent la conséquence de la différence entre les sexes (hommes, femmes), entre les places sociales (âge, classe sociale...) et entre les formes de sexualité (hétéro, homo, bisexualité).

Jalousie, insultes, humiliation, coups, agression... sont des comportements malheureusement fréquents. Il peut être très difficile d’en parler, par crainte que les personnes à qui l’on va s’adresser, ne nous croient pas ou ne nous soutiennent pas. On peut même penser avoir une part de responsabilité dans ce qui est arrivé.

Chacun-e ressent la violence différemment : pour certain-e-s, elle va être intolérable tout de suite, d’autres auront des difficultés à l’identifier, à en parler, à demander de l’aide. Les conditions de vie, les liens avec l’agresseur, la peur, la honte, le sentiment d’impuissance sont autant d’éléments qui vont influer sur la capacité d’une personne à réagir.

Cependant ces situations ne sont pas immuables. Parler et être entendu-e peuvent aider à sortir d’une situation douloureuse. Les mentalités évoluent et des dispositifs existent pour soutenir et accompagner les victimes, pour se soustraire aux abus, voire pour aider à changer les comportements violents.