Numéro régional IVG Contraception

Parlons

mariage forcé

"J’ai 17 ans et mes parents veulent m’obliger à me marier avec un homme de 25 ans dont je ne veux pas. Que puis je faire ?"


En France, seuls les individus majeurs peuvent se marier. Les mineurs, encore sous l’autorité parentale de leurs parents, ne peuvent pas être obligés par leurs ascendants à se marier. Vos parents font quelque chose d’interdit.
De même, les autorités religieuses n’ont pas le droit de marier des personnes qui n’ont pas été mariées civilement.
Quant à l’homme qui serait déclaré votre mari, est ce qu’il serait prêt à vous obliger à avoir des relations sexuelles sans votre consentement ? On pourrait alors considérer ces relations comme un viol...
Tous ces gens qui résident en France sont soumis à ces lois. Si vous dénoncez l’union qu’ils veulent vous imposer, ils risquent une condamnation.
Même les avis religieux considèrent que chaque époux doit donner son consentement pour son mariage.

Ceci étant, comment faire pour empêcher ce que veulent ces personnes qui par ailleurs ont autorité sur vous et qui font partie de votre vie ?

Je vais essayer de vous dire ce qui peut être fait pour vous aider même si aucune des propositions n’est vraiment facile :
- dans le premier cas, vous opposez vous même votre volonté et votre droit en disant non clairement et en refusant ce que veulent vous imposer vos parents.
Est ce que vous pensez qu’il est possible de trouver de l’aide parmi vos proches : des personnes à qui vous pouvez dire que vous n’êtes pas d’accord et qui vous soutiendraient pour le faire savoir et faire changer d’avis celles et ceux qui veulent vous marier sans votre accord ?
C’est une solution qui vous permettrait de rester dans votre famille.

- Si ça ne vous semble pas possible, du fait que vous êtes mineure, vous pouvez demander de l’aide à des professionnels adultes :
adressez vous à une association comme le Planning Familial ou le CIDF, et cette association va faire un signalement au service compétent pour que vous puissiez être prise en charge dans un lieu à l’abri de votre famille. Dans ce cas, cela impliquera une rupture avec votre famille.

Vous pouvez aussi en parler à votre établissement scolaire : l’infirmière, l’assistante sociale , le/la CPE sont là pour vous soutenir dans votre démarche tout en gardant la confidentialité de votre demande.

++FB