Numéro régional IVG Contraception

Parlons

consultation IST/VIH-Sida

La fellation peut-elle transmettre des maladies ?


Si on me fait une fellation : il n’y a pas lieu de considérer la fellation insertive (se faire sucer) comme une pratique à risque réel.
Si je fais une fellation : faire une fellation à un homme porteur du VIH comporte un risque minime de transmission du VIH en raison d’un contact entre le sperme ou le liquide pré-séminal et la muqueuse de la bouche pour celui/celle qui suce.
Le risque est augmenté en cas de :
* éjaculation de l’homme porteur du VIH dans la bouche de la personne
* présence de problèmes buccaux chez celui/celle qui fait la fellation : gingivite, angine, candidose, plaie, plaie ouverte et récente (soins dentaires, traumatismes buccaux)
* présence de lésions liées à une infection sexuellement transmissible (IST) à localisation buccale (syphilis, blennorragie) chez celui/celle qui fait la fellation.
Le principal déterminant de la transmission lors de la fellation reste la charge virale dans le sperme ou le liquide pré-séminal de l’homme séropositif à qui l’on fait une fellation.
La fellation comporte un risque particulièrement important lorsque cet homme est en primo-infection par le VIH, c’est-à-dire dans les semaines suivant sa contamination.
A savoir : la fellation est un mode de contamination pour d’autres IST (comme la syphilis ou l’urétrite).
Chaque situation est individuelle : une réponse "type" ne peut donc pas s’appliquer à toutes les questions relatives à ce sujet.

++FB