Numéro régional IVG Contraception

Parlons

signes de grossesse

Les signes de la grossesse


Les symptômes qui peuvent survenir durant une grossesse

Le bouleversement hormonal qui accompagne la grossesse peut provoquer des symptômes précoces et caractéristiques. C’est ce que l’on appelle les signes "sympathiques" de grossesse, même si ces signes ne méritent pas toujours ce qualificatif.

L’absence de règles

Bien avant que leur ventre ne s’arrondisse, de nombreuses femmes peuvent percevoir les premiers signes de la grossesse. Le plus constant, celui qui donne presque toujours l’alerte, est, bien entendu, le retard de règles. Cependant, de nombreuses femmes ont des règles irrégulières, voire des périodes d’aménorrhée (arrêt spontané des règles), ce qui rend ce signe, en réalité, peu fiable, en début de grossesse. Par ailleurs des saignements peuvent se produire au moment où les règles auraient normalement dû avoir lieu. Bien que souvent moins abondants que les menstruations,
ils peuvent néanmoins prêter à confusion.

Des seins lourds et tendus

Bien d’autres symptômes évocateurs peuvent se produire au début de la grossesse, tous liés à la poussée de sécrétion des hormones sexuelles. Les seins gonflent, avec un bombement des mamelons, qui prennent une coloration plus foncée et se couvrent parfois de petites tuméfactions granuleuses, qui correspondent à des petites glandes (tubercules de Montgomery). Ces modifications mammaires sont souvent extrêmement précoces.

Troubles digestifs, nausées…

Souvent le goût se modifie, en dehors de tout trouble digestif. Des aliments auparavant appréciés sont délaissés subitement, au profit d’autres. Parfois il s’agit d’un véritable dégoût, qui peut se manifester aussi bien pour certains plats que pour le vin ou la cigarette.
Signes classiques, les nausées, à prédominance matinale, sont plus tardives, survenant souvent à la fin du premier mois de grossesse. Selon certaines estimations, jusqu’à la moitié des femmes enceintes en seraient victimes. Les vomissements sont plus rares. Une augmentation de la salivation et une exacerbation de l’odorat sont souvent associées, et il n’est pas rare que ce soit une odeur qui déclenche les nausées.

De nombreuses femmes signalent, enfin, une constipation et une sensation de ballonnement, au début de la grossesse.

Autres signes associés à une grossesse

Au-delà des trois signes les plus évocateurs décrits ci-dessus, d’autres signes moins évidents peuvent parfois apparaître.
Grosse fatigue et grossesse : Vous qui étiez du genre couche-tard, ne tenez plus les yeux ouverts dès que vous vous asseyez sur un canapé. Une somnolence, voire une envie irrépressible de dormir tout au long de la journée, est fréquente au début de la grossesse. Elle est due à l’effet sédatif de la progestérone. Le sommeil nocturne peut, en revanche, être perturbé. Des sautes d’humeur peuvent apparaître. Certaines femmes déclarent avoir un pressentiment, difficile à vérifier d’un point de vue médical…
Troubles gynécologiques : petits saignements, fréquentes envie d’uriner, pertes vaginales… sont plus rares mais peuvent apparaître du fait des changements physiologiques entraînés par la grossesse (agrandissement de l’utérus qui peut comprimer d’autres organes, bouleversements hormonaux…)

Aigreurs d’estomac, crampes abdominales… peuvent parfois apparaître.
En définitive, les signes sont si nombreux et si variables d’une personne à une autre qu’il serait absurde de faire reposer sur eux le diagnostic de la grossesse. D’autant plus que de nombreuses femmes n’éprouvent aucun de ces symptômes. En revanche, la présence de l’une ou plusieurs de ces modifications peut attirer l’attention. Pour vérifier, faire un test de grossesse à la pharmacie dans un laboratoire d’analyses ou gratuitement dans un centre de planning familial.

++FB